MECANIQUE 35X

La mécanique et les trains roulants de l'Excalibur 35X sont issus de l’Opel Commodore première génération série A (1967–1972).

L’Opel Commodore a été retenue car Opel était la filiale européenne de General Motors, ce qui pouvait permettre d’exploiter cette carte de visite pour introduire la voiture sur le continent américain, mais aussi pour des questions de pure ingénierie, car Guy Storr voulait proposer un véhicule fiable avec moteur à l’avant, traction arrière et essieu rigide.

 

Opel Commodore

Ainsi, la plupart des éléments mécaniques proviennent de l'Opel Commodore série A : plate forme, train avant, pont arrière, moteur, carburateurs, boite de vitesse, embrayage, boitier de direction et système de freinage.

 

Les dessins techniques d'illustration ci-dessous sont issus de la "Revue Technique Automobile" de mai 1968, et de "L'Expert Automobile" d'octobre 1971.

 

Plate-forme et empattement

Les Excaliburs 35X sont assemblées sur la base de la plate forme de l'Opel Commodore série A, cependant fortement modifiée et rigidifiée par le carrossier Michelotti de Turin, par des profilés emboutis et mécano-soudés.

On retrouve ainsi le même empâtement (distance entre les roues avant et arrière) de 2,66 m entre les Commodore A et les Excalibur 35X.

Train avant

Pour le train avant,  on retrouve ainsi une largeur de voie très proche (1,43 contre 1,41 m) entre les Commodore et les Excalibur 35X, la différence venant du déport des jantes Borrani.

Le train avant est à roues indépendantes, triangles inégaux supérieurs et inférieurs articulés sur une traverse emboutie et montée sur silenblocs, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs logés à l'intérieur avec barre stabilisatrice.

 

Pont arrière

Comme pour le train avant, le pont arrière des Excalibur 35X et sa suspension proviennent des Commodore série A.

Le pont arrière est rigide de type banjo à arbres porteurs fixés à la carrosserie par l'intermédiaire de deux ressorts hélicoïdaux placés dans les bras inférieurs et amortisseurs hydrauliques à double effet,  4 bras de suspension longitudinaux et une barre de maintien transversale.

Le pont à un rapport de 32:9 - 3,56 à 1.

 

 

Moteur

Le moteur des Excalibur 35X est un 6 cylindres en ligne d'Opel Commodore GS, essence,  arbre à cames en tête sans tige de poussoir, alésage 87 mm, course 69,8 mm, 2.490 cm3 de cylindrée, 130 cv à 5.400 tr/min et un couple maxi de 19,6 m.kg à 4.000 tr/min. Puissance fiscale : 14 cv

 

Carburateurs Zénith 35-40 INAT

L'Excalibur 35X est équipé de 2 carburateurs Zénith 35-40 INAT inversés double corps à ouvertures différenciées.

  

Allumage

L'allumage est constitué d'un allumeur à avance centrifuge et correcteur à dépression. Classiquement pour un moteur 6 cylindres en ligne, l'allumage se fait dans l'ordre des cylindres 1-5-3-6-2-4.

  

Boite de vitesse

Boite de vitesse  à 4 rapports avants synchronisés à pignons toujours en prise, commande au plancher. Marche arrière par déplacement d'un pignon baladeur à denture droite.

  

Embrayage

Embrayage monodisque  fonctionnement à sec, mécanisme à diaphragme, disque à moyen élastique avec 4 ressorts amortisseurs.

  

Boitier de direction et bras Pitman

Le boitier de direction est à recirculation de bille à vis et secteur avec bras Pitman.

 

Servo-frein et maître-cylindre

Le servo-frein est à piston et valve de commande à membrane. Il est fixé sur le tablier et porte à son extrémité le maître-cylindre. Il est relié au collecteur d'admission par un flexible qui comporte une soupape de dépression.

Le maître cylindre à sortie :  2 pour les freins avant et 1 avec limiteur pour les freins arrières.