LA 35X PRESERIE 02 EN DETAIL

 

L'histoire récente de l'Excalibur 35X présérie 02

En 2005, après avoir roulé durant deux ans en roadster BMX Z3 2,8 litres, en ouvrant régulièrement le capot je suis  toujours aussi frustré de pouvoir à peine faire les niveaux sur la bête, tellement il y a de protections et de carters en plastique, et surtout peu de fuites…

Je me dis qu’une sportive d’avant guerre me conviendrait plus, en terme de maintenance et d'esprit. Mais après avoir consulté des magasines et sites spécialisés, vu les prix demandés (plus que prohibitifs) pour des véhicules à l'historique pas toujours clair et au degré de reconstruction en pièce neuve pas toujours assumé, je commence à regarder vers les Morgan et autres marques néoclassiques.

Ainsi, en cherchant sur les annonces de LVA, je découvre par hasard fin 2005 l’annonce suivante :

Je ne connaissais de la marque "Excalibur" que la petite voiture jouet  Majorette (Excalibur série 3), avec laquelle je jouais dans ma jeunesse.

Il s'agissait donc pour moi, plutôt  d'évocations américaines de Mercedes SSK que cette voiture bleue au nom bien étrange " Excalibur 35X ".

Sur (les début d') internet, je trouve quelques éléments sur les Excalibur 35X : le look sympa, la production limitée (27 exemplaires), la motorisation en 6 cylindres, le prix presque raisonnable...

Après contact avec le vendeur, il s'avère que l'Excalibur 35X est en bon état carrosserie et que le  certificat d’immatriculation est en règle. Devant la rareté du modèle, je me décide à l’achat (plus précisément au troc) de l'Excalibur 35X, même si le vendeur parle d’une boite automatique a priori pas d'origine, de différents problèmes mécaniques et de redémarrage à effectuer.

Il m'envoie une série de 3 photos argentiques :

Bloqué en Alsace durant trois mois en attendant la naissance de mon 1er fils, ayant assisté à l'heureux évènement, le lendemain de l'accouchement je file dans le Var avec un véhicule plateau, pour échanger ma BMW Z3 (+ quelques zeuros) contre une Excalibur 35X ... à peine roulante.

 

L’Excalibur est certes tournante, mais avec un très fort flottement dans la direction et des freins plus que spongieux. Le moteur est bien un 6 cylindres, mais il ressemble à un moteur de Chevrolet bien sale et en plus accouplé à une boite automatique 3 rapports. Mais avec une peinture et une sellerie d’origine donnant une patine sympa, le charme opère déjà.

Transaction faite, je ramène donc la bête en Alsace avec le véhicule plateau, et laisse (presque)sans regret ma Z3 dans le sud.

Et commence alors l'aventure de la RESTAURATION durant près d'une année, puis une succession de PREPARATIONS et modifications qui vont s'intégrer sur une voiture décidément pas comme les autres.

 

Historique de l'Excalibur 35X présérie 02

 

Avec juste le certificat d’immatriculation, ma sous-préfecture me sortit un jour, l’historique de cette Excalibur 35X  en remontant jusqu’en mai 1988.

Première immatriculation : 28 juillet 1967

 

Propriétaires successif :

Mars  2006  : Xxxxxx XXXXX de XXXXXXXXX (67) – Immatriculation : 100 ATL 67

Mars 1997 : Xxxxxxx XXXXX de Saint-Raphael (83) – Immatriculation : 984 YQ 83

Aout 1996 : Xxxxxx XXXXXX de Vensac (33) – Immatriculation : 4163 MS 33

Mai 1988 : Xxxxxx XXXXXXX de Montauban (82) – Immatriculation : 2656 HV 82

 

Après contact téléphonique avec Xxxxx XXXXXXX de Montauban, les éléments suivants apparaissent :

En 1975 (ou 1976), achat de l’Excalibur 35X par Xxxxx XXXXX (père de Xxxxx domicilié dans le Lot-et-Garonne(47), dans un garage de la Côte d’Azur avec une immatriculation dans le Haut-Rhin (68).

Or, lors d’une rencontre de voiture ancienne (Retro-rencard) à Strasbourg avec l'Excalibur 35X, une personne m'affirma avoir fait des rallyes dans le Haut-Rhin avec un certain Roger BOOSE qui possédait une Excalibur 35X qui pourrait bien être cela. La voiture avait ensuite été vendue aux enchères à Strasbourg en 1975 ou 1976.

 

Quelques années plus tard, lors d’une bourse aux pièces de Lipsheim, je rencontre un exposant de Haute-Saone dont le nom sur le camion m'intrique : Jimmy BOOSE. C’est son frère Roger BOOSE, négociant en voiture, habitant dans le Haut-Rhin qui avait effectivement acheté une Excalibur 35X en 1970 ou 71 avant de la revendre aux enchères à Strasbourg (ou Colmar) en 1975 ou 76.

Il avait acheté l’Excalibur 35X au Garage Sport Service de Roger LOYER, 2 rue Jules Guesde à Levallois. Et c’est lui-même, Jimmy BOOSE selon ses propres dires, qui a ramené l’Excalibur 35X préserie 02 par la route en Alsace depuis Paris en 1970-71.

Entre la production de la voiture (1966 ou début 1967 ?) et le départ du Garage Roger LOYER en 1970 -71, l’historique de l’Excalibur 35X présérie 02 n’est actuellement pas connu.

 

Si vous avez des éléments ou des renseignements sur l'historique de l'Excalibur 35X présérie 02, n'hésitez pas à nous contacter : excalibur35x@gmail.com