PREPARATIONS

11 - Grille sélectrice de vitesse

   

Soufflet-fourreau

Suite à son adaptation, la boite 5 vitesses Getrag d'Opel Manta fonctionnait parfaitement bien dans l'Excalibur 35X présérie 02.

Cependant, le soufflet-fourreau du levier de vitesse était vraiment banal.

A l'instar des anciens modèles mythique de la marque italienne au cheval cabré, une grille de sélection de vitesse aurait pu ajouter un peu de charme à l'Excalibur.

Mais la boite de vitesse Getrag n'est pas une boite de Ferrari : l'enclenchement des rapport se fait classiquement sans déboitement franc, et en plus, le levier de vitesse sans présenter un jeu excessif, n'était pas par conception Opel d'une précision exceptionnelle.

 

Réduction du jeu du levier de vitesse

La première étape consista donc à réduire le léger jeu présent à la base de la rotule du levier de vitesse. Pour cela, il fallut descendre  d'une dizaine de centimètres l'ensemble moteur-boite pour accéder au support de levier, puis usiner une bague de guidage avec un ajustement plus précis. 

Le levier de vitesse d'Opel Monta fut coupé au dessus de la rotule et la partie restante taraudée.

  

Levier de vitesse

Il fallu donc concevoir un levier de vitesse beaucoup plus fin que le levier de l'Opel Manta, avec un contre-écrou de blocage pour indexer à terme la position. L'embout, du levier fit place à une pièce Nardi, pour rappeler la signature du volant.

  

Référentiel de centrage

Il fallut ensuite remonter le support de la rotule sur la boite, refixer correctement l'ensemble moteur-boite, et concevoir une pièce en aluminium fixée sur la coque de l'Excalibur. Puis remise en place de la moquette d'habillage. 

La pièce en aluminium avec des écrous borgnes en attente servira de référentiel de base pour le centrage du futur sélecteur de vitesse.

  

Prototypes

Après avoir fait de nombreux plans et études commença une longue phase de prototypes, en carton, puis en bois et enfin en tôle d'aluminium fine. Ceci permit de jouer sur la distance 'plan de référence - sélecteur' pour déterminer le meilleur compromis.

   

Débattement latéral

Finalement, aucun prototype n'était fonctionnel à 100%. La seule solution passait par un débattement latéral de 4 mm de l'ensemble du sélecteur pour accompagner le mouvement du levier, notamment lors du passage de la marche arrière et de la 5ème.

Cette dernière difficulté levée, l'usinage dans de l'aluminium massif a pu commencer sur une fraiseuse manuelle. Puis vint une longue phase de limage, polissage, bouchonnage et ajustement, notamment avec une courbure spécifique du levier de vitesse.

  

Coquille de renfort

Le point faible du levier de vitesse ainsi modifié est l'épaulement présent en haut du filetage. Même si après plusieurs heures de fonctionnement aucune fragilité n'a été décelée, par précaution, une coquille de renfort en acier va venir coiffer la base du levier et la pièce insérée dans la rotule.

La coquille va être usinée au tour, puis coupée en deux, usinée à la fraise, taraudée, polie et vernie.

   

Essais

Sans être doté d'une boite de vitesse spécifique, il a donc été possible de doter l'Excalibur 35X n°2 d'une grille de sélection de vitesse.

Après plusieurs années de fonctionnement et essais, le débattement latéral de quelques millimètres entrainé par le levier de vitesse lors du changement de certaines rapports (marche arrière et 5ème) reste parfaitement fiable.